Les licornes déstabilisent elles l’économie française ?

EntrepriseLes licornes déstabilisent elles l’économie française ?

Date:

C’est une question cruciale à laquelle il faut bien évidemment prêtée attention. La licorne est sujette à une valorisation qui dans certains cas atteint la création de richesse de petits états. Ce que l’on nomme précisément le PIB.

Des sommes d’argent colossales dont on attend un retour sur investissement et une viabilité économique au cœur de notre pays. Seulement, les flops existent dans ce domaine et même outre-Atlantique.

Il suffit juste de voir les dégâts économiques suscité par la licorne Wework spécialisé dans le domaine de la Proptech au cœur des espaces de coworking. Une déception totale où l’argent des investisseurs sera finalement irrécupérable et qualifié de casse du siècle.

En France où la logique capitaliste est moins à cette apogée et où les mouvements sociaux sont devenus coutumes, le statut de licorne interroge. La réussite de certains groupes comme Blablacar fait rêver, surtout lorsqu’ils deviennent rentables. Mais qu’en est-il dans la réalité pour le fleuron économique tricolore.

Une licorne est souvent destinée à mourir

Le principe même de la levée de fonds de la licorne sert avant tout à pousser la logique du marché très haut. Un produit innovant et high tech unique doit-être présent pour répondre à un besoin imminent au cœur de l’économie mondiale. Puis à être rentabilisé. Du coup, si celui-ci fonctionne, la licorne peut tenter le pari de l’introduction en bourse et abandonné son statut de licorne.

Dans beaucoup de cas de figure, cette action s’est vérifiée à l’international. Des groupes comme Ali Baba, Netflix, Deliveroo. Fondé sur le modèle économique licornesque avec des levées de fonds substantielles, elles ont terminé respectivement au cœur des Bourses de leur zone d’influence.

Autres articles :

Un changement total de paradigme au cœur de l’économie en France

Il y a encore de cela 10 ans, les politiques annonçaient que ce sont les PME qui font la France. Ce paradigme est en train de voler en l’air au profit de l’économie des start-up. Emmanuel Macron annonçait d’ailleurs, il y a quelques mois que ce sont 20 000 start-up françaises qui font tourner la France. Bien entendu, face à l’injustice sociale galopante et les écarts de richesse, le modèle de la licorne rend furieux les plus pauvres qui ne bénéficient pas des retombées économiques immédiates de ces mastodontes valorisés.

Néanmoins, quand les licornes ont directement un impact positif sur le bassin de l’emploi dans certaines zones, elles sont perçues comme facteur de croissance et utiles à l’économie du pays. Cependant, lorsque cet impact n’est pas perceptible, cela suscite de vives réactions de l’opinion public. Les chiffres mirobolants annoncé lors des levées de fonds intriguent comme affole les Français qui peinent à remplir le cadi.

Un phénomène d’éclosion étudiée de près par le gouvernement français

La banque publique d’investissement (Bpifrance) étudie de près le cas des futures licornes. Les experts économiques ne se jettent pas à l’aveuglette sur le premier projet venu. D’ailleurs, avant de devenir une licorne, une start-up a en moyenne une durée de vie de presque 10 ans avant d’atteindre le statut prestigieux. Les apports au cœur de l’économie réelle ainsi que la facilité à s’adapter à des marchés sont en particulier des critères qui permettent de juger de leur crédibilité.

Aujourd’hui, Bpifrance a investi au cœur de 11 licornes sur les 25 existantes. Tout cela pour dire que plus de la moitié des licornes n’ont pas reçu de levées de fonds de l’organisme. Certes, on pourrait se demander si la prééminence des licornes ne serait pas un risque pour d’autres start-up.

Par essence, elles sont censées agir au cœur de l’innovation technologique en développant des produits inédits. La règle veut par empirisme qu’elle ne soit pas en concurrence entre elles et qu’elles puissent être épaulées dans leurs tâches par d’autres start-ups

Les licornes : indispensables au rayonnement économique français

Le statut de licorne est juste une danse à laquelle la France est obligé de s’adapter pour perdurer face aux géants américains et chinois. 25 licornes, c’est déjà énorme pour un pays aussi grand que le Texas. Cet objectif atteint par la France avant 2025 est notre fierté.

Tout cela pour vous dire que les licornes sont nécessaires pour faire face à la concurrence mondiale et compter dans un monde où les pôles économiques deviennent disparates. Disposer de licorne, c’est un gage évident pour que l’investissement étranger reviennent en France et crée de l’emploi dans le domaine des hautes technologies. Alors bien évidemment, elles contribuent à l’économie et on ne peut s’en passer pour l’heure.

spot_img
spot_img

A lire aussi

5 conseils pour bien choisir votre agence de traduction

Lorsque vous diffusez un document traduit, c’est l’image de votre société ou organisme que vous véhiculez. Restituer l’essence de...

Liste des outils à avoir pour une bonne gestion de réseaux sociaux en 2022

Dans le monde actuel, les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour assurer une bonne communication sur internet. Que...

Quels sont les critères de choix d’un local d’entreprise ?

Trouver le local idéal pour une société n’est pas chose facile, car le succès des activités en dépend....

Grande entreprise, les étapes pour un séminaire réussi

De la TPE à la GE, il est nécessaire de dire merci à ses collaborateurs. Pour cela, laissez-vous...