Qu’est le Search Engine Advertising (SEA) et quels sont ses alternatifs (SEM, SEO, SMO, SMA, SXO…) pour l’acquisition de trafic

Sciences et technologiesQu'est le Search Engine Advertising (SEA) et quels sont ses alternatifs (SEM,...

Date:

Tous les experts en acquisition de trafic vous le diront, il faut utiliser toutes les méthodes existantes pour attirer le public (les internates), vers vos sites web, incluant aussi bien la publicité payante que la publicité non payante, mais l’important est de faire des textes de qualtité et de les produire aussi sur les réseaux sociaux, générateurs de beaucoup de flux.

Qu’est le Search Engine Advertising (SEA) et quels sont ses alternatifs (SEM, SEO, SMO, SMA, SXO…) pour l’acquisition de trafic ? Le « Search Engine Advertising », appelé aussi référencement payant ou encore « publicité sur les moteurs de recherche », désigne les différents formats de publicité affichés sur les « SERPs », c’est-à-dire sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Il s’agit d’un canal important dans le marketing en ligne pour la vente et l’acquisition de trafic. Il fait même partie des plus efficaces.

La raison à cela ? Près de 93 % des expériences en ligne commencent par un moteur de recherche.

Si par exemple un internaute souhaite faire un achat en ligne, presque toujours il va commencer par taper une requête dans un moteur de recherche et le plus souvent sur Google.

En choisissant de faire du Search Engine Advertising, vous positionnez vos annonces là où les prospects les plus qualifiés se trouvent en très grand nombre.

Qu’est le Search Engine Advertising (SEA) et quels sont ses alternatifs (SEM, SEO, SMO, SMA, SXO…) pour l’acquisition de trafic ? Dans cet article, nous allons parler de tout ce qu’il y a à savoir sur le Search Engine Advertising et notamment les leviers d’acquisition et de ventes qui peuvent le remplacer ou bien le renforcer.

Autre article :

Qu’est-ce que le Search Engine Advertising SEA (référencement payant) ?

Deux techniques s’offrent à vous pour améliorer la visibilité de votre site internet et de générer davantage de trafic : le référencement naturel (Search Engine Optimisation) et le référencement payant (Search Engine Advertising).

Ces deux formes de référencement vous permettent d’améliorer la visibilité de votre site dans les pages de résultats de recherche de moteurs comme Google ou Bing. Seulement, à la différence du référencement naturel, le Search Engine Advertising est une technique payante. Elle consiste à louer des espaces publicitaires sur les pages de résultats des moteurs de recherche afin d’être référencé dans les premières positions sur les mots clés de son choix.

Chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce, cela vous coûtera de l’argent. Dans le même temps, l’internaute est directement dirigé vers la page web de votre site associé à l’annonce. Il peut s’agir de votre page d’accueil ou bien d’une landing page créée pour l’occasion.

Le principal avantage du SEA est l’acquisition rapide de trafic ciblé. En effet, une fois vos annonces mises en place, en quelques heures seulement, vous vous positionnerez directement en première page des résultats des moteurs tout en haut et sur le côté, de manière à être bien visible. Acquisition de trafic, visibilité et leads qualifiés… les effets du SEA seront immédiats sur votre business.

Notez cependant qu’une fois que vous arrêtez de faire ces publicités, les vues, les conversions et le trafic diminuent, non pas progressivement, mais très brusquement.

Un peu d’histoire sur la création du SEA – Search Engine Advertising

L’histoire dans la création du SEA remonte au milieu des années 90, alors que des moteurs de recherche tels que Yahoo !, Lycos ou encore GoTo venaient à peine d’être lancés. À l’époque, le géant Google n’existait pas encore.

Le moteur de reherche GoTo a été lancé en 1997, conçu et développé chez Idealabs, un incubateur basé à Pasadena qui, au fil des ans, a été responsable d’entreprises comme NetZero, Picassa et Answers.com. Idealabs était dirigé par Bill Gross, qui s’intéressait particulièrement à la manière d’améliorer la recherche sur le Web.

Il a commencé par racheter World Wide Web Worm (WWWW) qui était, soit dit en passant, l’un des tout premiers moteurs de recherche du Web. Gross pensait que s’il pouvait bricoler un peu le site WWWW, et peut-être modifier un peu l’expérience utilisateur, il pourrait avoir lui-même un moteur de recherche qui pourrait rivaliser avec les principaux acteurs de l’époque.

Gross et son équipe ont par la suite ajouté des améliorations au site WWWW, qui se fera désormais appelé « GoTo ». Ne manquant pas d’idées dans sa tête, Bill Gross deviendra par la suite la première personne qui va implanter des annonces sponsorisées dans les résultats de recherche. C’est ainsi aussi que le référencement payant ou SEA voit le jour.

Déjà à l’époque, les annonces devaient être positionnées sur des mots clés. Les annonceurs qui souhaitaient faire apparaître leurs publicités sur les pages de résultats de recherche de GoTo devaient acheter des mots-clés, pour que celles-ci apparaissent lorsque l’internaute cherche l’un de ces mots. Une véritable révolution pour l’époque ! Pour la petite histoire, GoTo a ensuite été revendu à Yahoo ! pour 1,63 milliards de dollars.

Comment fonctionne une campagne de référencement- payant Search Engine Advertising (SEA) ?

Tous les principaux moteurs de recherche ont leurs propres services par lesquels les annonces peuvent être placées. Google propose « Google Ads » par exemple et Bing « Bing Ads ». Voici les étapes que vous allez devoir suivre pour créer une annonce sur Google ou Bing :

  • Rédiger et optimiser au préalable votre landing page.

Une landing page ou page de renvoi en français est une page Web publicitaire vers laquelle renvoie un lien (un lien dans un email, un lien dans article de blog, un lien dans une annonce sur les moteurs de recherche…), à la suite d’un clic de l’internaute sur une annonce ou une publicité en ligne. Les raisons courantes d’utiliser une landing page sont généralement d’amener les visiteurs à : télécharger un livre électronique ou des études de cas, s’inscrire un webinaire, s’inscrire à une newsletter, faire un essai gratuit d’un produit ou service, s’abonner, faire un achat, passer commande …

  • Opter pour la campagne de « search ».

Généralement, les moteurs de recherche comme Google ou Bing proposent deux types de campagne : une campagne « display » et une campagne de « search ». En optant pour la première, vos annonces seront diffusées sur des sites partenaires du moteur de recherche. Si vous souhaitez en revanche que vos annonces (liens sponsorisés) ne soient affichées que sur les résultats des moteurs de recherche sur les mots clé de votre choix, c’est l’option campagne de « search » qu’il vous faut choisir. Cela étant dit, les 2 options peuvent aussi être combinées.

  • Choisir les bons mots-clés.

Vous devez également déterminer les mots clés qui vont être cherchés par les internautes et auxquels vous souhaitez lier vos annonces. Des outils comme Ubersuggest, Google Keyword Planner, SEMRush ou encore Google Trends vous aideront à trouver les bons mots clés.

Rédaction de l’annonce textuelle.

L’annonce textuelle est le format publicitaire pour les moteurs de recherche. Sur Google Ads Search, une annonce textuelle est constituée comme suit : un Titre 1 de 30 caractères maximum, un Titre 2 d 30 caractères maximum, un Titre 3 de 30 caractères maximum, une description 1 de 90 caractères maximum, une description 2 de 90 caractères maximum, un Url qui pointe votre la page de destination.

Une fois la rédaction terminée et les vérifications faites, vous pouvez enfin publier vos annonces. Il faudra néanmoins attendre 24h pour qu’elles soient en ligne et recevoir les premiers clics.

Quels sont les principaux objectifs du référencement payant ?

En général, les entreprises utilisent le SEA afin d’atteindre les objectifs suivants :

  • Générer plus de trafic sur son site ou sur une page web bien définie du site.

  • Le SEA est un levier d’acquisition particulièrement puissant dans la mesure où il vous permet de placer rapidement votre site internet dans les résultats des moteurs de recherche, à l’inverse du référencement naturel (SEO) qui prend énormément de temps pour générer du trafic qualifié.
  • Accroître sa visibilité et construire sa notoriété.

Même dans le cas où un visiteur ne clique pas sur votre annonce, à force de vous voir occuper les espaces publicitaires, il commencera à vous connaître et reconnaître comme un site web de confiance, voire une marque de confiance.

  • Augmenter les actions de conversion.

Tous les annonceurs n’ont pas forcément les mêmes objectifs. Les sites e-commerce qui font du SEA souhaitent généralement générer plus de ventes. Les prestataires de services, quant à eux, veulent plus de clients, si d’autres annonceurs peuvent vouloir autres choses comme augmenter le nombre de téléchargements de leur PDF, de leur prise de rendez-vous, de leurs appels… Quoi qu’il en soit, en générant du trafic qualifié et en amenant les visiteurs directement sur un landing page, le référencement payant aide à augmenter les actions de conversion.

Les autres leviers d’acquisition alternatifs au SEA ?

Les leviers d’acquisition en marketing digital sont nombreux. Vous pouvez mettre en place les leviers suivants pour remplacer ou renforcer votre SEA :

  • Le SEO ou référencement naturel

L’optimisation des moteurs de recherche aussi connue sous le sigle SEO ou encore sous le nom de « référencement naturel » fait référence à un ensemble de techniques, d’actions et de bonnes pratiques visant à améliorer le positionnement d’une page web, d’un site ou d’une application web dans la page de résultats d’un moteur de recherche.

Les techniques SEO s’appuient essentiellement sur les recommandations ou consignes données par les moteurs à tous ceux qui souhaitent bien positionner leur site sur les résultats de recherche. Parmi ces recommandations, on peut notamment citer le fait de créer des contenus utiles et pertinents pour son audience cible, de publier régulièrement du contenu de qualité, d’améliorer la notoriété et la popularité de son site grâce à des backlinks (liens retours) de qualité, de migrer son site sous https pour renforcer la sécurité des visiteurs, d’insérer des mots clés recherchés dans les balises <title>  et les <hn>, d’optimiser l’affichage du site pour les appareils mobiles, d’optimiser la vitesse de chargement des pages web pour améliorer l’expérience utilisateur et plus encore.

Si vous suivez à la lettre les recommandations des moteurs de recherche et que vous persévérez dans vos actions, votre site a des chances de s’afficher sur la première page des résultats de recherche sur les mots clés de votre choix. À la différence du SEA qui est une technique de référencement payant, avec le SEO, vous ne payez pas pour que votre site s’affiche sur les résultats de recherche.

  • Le SEM (Search Engine Marketing)

Le Search Engine Marketing (SEM) est un type de stratégie marketing digital visant à combiner les techniques SEO à celles du SEA. Le but avec cette combinaison est de permettre aux annonceurs de mieux se positionner dans les SERPSs.

Aujourd’hui, la plupart des annonceurs qui possèdent des boutiques en ligne ou des sites web qui doivent générer un trafic important pour augmenter le taux de conversion ont recourt à cette technique.

  • Le SMO  (Social Média Optimization)

Le Social Média Optimization ou optimisation pour les médias sociaux est très similaire au SEO, mais pour les médias sociaux. Il rassemble des techniques et méthodes visant à favoriser la diffusion sur les médias sociaux par les internautes de contenu web par l’action manuelle.

Pilier du marketing digital, le premier objectif du SMO reste d’augmenter la visibilité d’un site internet, d’une marque, d’un produit ou service en ligne, en mettant l’accent sur le partage de contenu sur les médias sociaux.

Les principales actions d’une stratégie SMO incluent la création de contenu de qualité, la création de contenu facilement partageable, le fait d’encourager le partage de contenu par les lecteurs ou encore de récompenser l’engagement des visiteurs.

  • Le SMA (Social Média AdvertisingMe )

Le Social Média Advertising (SMA) ou publicité sur les médias sociaux est une catégorie de publicité numérique qui consiste à placer des publicités sur les principaux réseaux sociaux tels que Facebook, Messenger, Instagram, Twitter, Tik Tok, YouTube, LinkedIn, Snapchat et bien d’autres encore.

Tout comme avec le SEA, les annonceurs paient pour pouvoir afficher leurs annonces sur les espaces publicitaires mis à disposition par les médias de sociaux.

La technique qui consiste à positionner les annonces sur des mots clés ne fonctionne pas ou n’est pas du tout pertinent pour la publicité sur les médias sociaux. À la place, les annonceurs peuvent se servir de paramètres tels que les données démographiques, l’âge, le sexe, le niveau d’éducation, l’état civil, les préférences de navigation (les sites internet visités récemment ou régulièrement, les pages ou comptes médias sociaux visités récemment ou régulièrement…) et le comportement social pour cibler les bonnes personnes avec leurs annonces.

  • Le SXO (Search Experience Optimization)

Le SXO, optimisation de l’expérience de recherche, vise à combiner les techniques SEO (Search Engine Optimization) aux nombreuses techniques UX (User eXperience) qui ont pour but d’améliorer la qualité de l’expérience utilisateur de l’internaute.

Le principe du SXO est simple : les utilisateurs ne devraient pas fournir d’effort pour obtenir le contenu qu’il souhaite. Pour cela, il convient de travailler l’architecture de l’information pour que les informations proposées sur le site soient bien organisées et bien hiérarchisées.

La qualité de l’expérience de navigation doit aussi être optimisée notamment en améliorant la vitesse de chargement des pages et en hiérarchisant les pages avec des balises Hn, dit très clairement il faut optimiser les pages, pour qu’elles s’affichent rapidement.

Conclusion, pourquoi utiliser Search Engine Advertising (SEA) ou ses alternatifs

Pour une société acquérir un prospect et le transformer en client, par un achat est le but ultime et tous les bons spécialistes du marketing vous le diront ; pour ce faire vous devrez utiliser toutes les techniques que la technologie (internet), peut vous proposer.

L’une des plus efficaces, est celle dénommée de l’entonnoir ou de la pyramide inversée, car un client ne peut s’acquérir que par étapes à faire dans l’ordre (pour éviter de le faire fuir), durant le process d’achat.

Dessinez une pyramide inversée (entonnoir) et définissez votre stratégie ou vos stratégies, pour que votre prospect devienne bien un client, et pour cela tous les paramètres sont bons, en commençant par la sensibilisation, puis la persuasion, et enfin l’achat.

Auteur Antonio Rodriguez Editeur et Directeur de Clever Technologies

spot_img
spot_img

A lire aussi

Backlinks sur les forums : faciles à obtenir, mais en valent-ils la peine ?

Les backlinks sont l'un des facteurs de classement les plus importants pour le référencement. C'est pourquoi il est important...

Qu’est-ce qu’un bon profil de liens ? : Améliorer son référencement avec le netlinking

Les liens sont la base du web. Sans les liens, l'internet ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui. Les...

Telegram : Avantages et inconvénients de cette messagerie en 2022

Explication des avantages et inconvénients de la messagerie Telegram ? Telegram est une application encore peu connue du public. Elle a...

CRM gratuit 2022 HubSpot : logiciels pour l’inbound marketing

L’inbound marketing est une stratégie de marketing qui continue de faire ses preuves jour après jours dans le...