Quand la licorne devient dragon : Zoom sur les start-up les mieux valorisées dans le monde

EntrepriseQuand la licorne devient dragon : Zoom sur les start-up les mieux...

Date:

L’économie et la valorisation des start-up valorisées et prometteuses tournent au conte de fées. Actuellement, les licornes dans le monde tournent autour de 800 en nombres.

Elles deviennent ainsi trop hétéroclites pour investir dues au risque que la crise économique fait subir. Ainsi, les investisseurs qui ont faim n’hésitent plus à injecter leurs fonds dans les plus valorisée et les plus rentables.

On ne parle plus de licorne mais de dragon.

A croire que la mythologie prend réellement forme dans le monde de l’économie et du high tech. Le rêve devient enfin réalité.

Inventaire des licornes dans le monde et volonté de dépasser ce succès

Les Hommes ne font que voir les choses en grand. 800 licornes occupent le devant de la scène mondiale en 2022. Nos licornes tricolores qui sont au nombre de 25 redonnent de la fierté à notre système économique. En effet, ces start-up du monde des nouvelles technologies sont un peu la copie du modèle de ce qui se fait dans la Silicon Valley.

Il faut bien croire que Le Frenchie High Tech s’inspire tout bonnement des prouesses de l’Oncle Sam. Et comment, les USA et la Chine qui sont diamétralement opposé ne cessent de comparer leurs muscles sur les licornes émergentes. Pourtant, c’est une nouvelle donne qui se joue dans le monde où les estomacs ne sont plus rassasiés.

Aujourd’hui, le terme de licorne se vulgarise Outre-Atlantique. Il faut croire que l’expression date de 2013 devient snob pour les investisseurs les plus gourmand. Essayons donc de comprendre pourquoi une rupture tente de se former alors qu’en France nous sommes animés par le prestige de la licorne.

La start-up dragon devient le nouveau titre à atteindre

Les principes d’identification du dragon sont quasiment les mêmes que pour la licorne à une exception prête. Les dragons sont donc d’ancienne licorne dont l’investissement capital risque surplombe les 12 milliards de dollars. Soit le double de la première licorne française en termes de levée de fonds. Les dragons eux aussi ne doivent pas être entrés en bourse pour garder leur rareté et leur prestige.

D’ailleurs, les économistes voient déjà dans leurs ambitions l’invention d’un nouveau terme pour les start-up à 50 millions de dollars d’investissement. Une utopie qui risque de devenir réalité sous le nom de Pentagone. En attendant, le terme de décacorne subsiste pour les start-up dépassant la barre des 10 milliards d’investissement.

5 décacornes prévus pour 2030 dans l’esprit du gouvernement français

L’État français par la voie de Bruno Le maire entend bien lui aussi mettre la main à la poche pour solidifier le système économique qui découle des investissements liés aux licornes. La licorne s’est le moyen de faire peser sa voix sur la scène internationale ou au cœur d’un domaine d’activité high tech. Cette arme économique appuyé par les financements de BPI France est donc aussi une affaire d’État et de puissance économique.

Au programme, la French Tech doit donc pousser ses acteurs à dépasser ce seuil précis en termes d’investissement. A 2 milliards près, peut-être que le titre de dragon pourrait-être remporté par certaines licornes gauloises. Ce n’est pas le nouvel an chinois. Mais pour l’instant, les dragons sont uniquement le pain d’ancienne licorne américaine et chinoise.

Pourquoi cette volonté de dépasse la valorisation des 12 milliards d’investissement

Dans le contexte économique et financier actuel, il y a trop de licorne dans le monde. Le statut de dragon permettrait d’éliminer la fugacité qui se projette au cœur de l’économie mondiale. Les investisseurs via les multinationales les plus influentes peuvent ainsi alimenter la machine pour pouvoir mieux voir l’avenir au cœur des start-up les plus prometteuses.

Celles qui ont besoin de beaucoup de fonds pour se développer et dont les projets sont plus que crédibles. Cependant, le fruit de ces actions ne seraient-elles pas l’occasion de dominer l’économie mondiale en l’uniformisant.

Le capital risque à travers les licornes et les dragons prend une trajectoire différente grâce à la non-entrée en bourse. Le développement précipité des licornes depuis plus de 5 ans dans le monde démontre que leurs nombres représentent aussi beaucoup plus de risque pour investir.

Ceci s’explique notamment par une concurrence qui grossit au cœur de domaines d’activités similaires. Ce que propose les dragons relève d’une échelle supérieure et permet par conséquent de relever la donne. De plus gros investissement suggère une croissance plus rapide. Puis des résultats économiques et la conquête de marché sur la meilleure place du podium.

Autres articles :

spot_img
spot_img

A lire aussi

5 conseils pour bien choisir votre agence de traduction

Lorsque vous diffusez un document traduit, c’est l’image de votre société ou organisme que vous véhiculez. Restituer l’essence de...

Liste des outils à avoir pour une bonne gestion de réseaux sociaux en 2022

Dans le monde actuel, les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour assurer une bonne communication sur internet. Que...

Quels sont les critères de choix d’un local d’entreprise ?

Trouver le local idéal pour une société n’est pas chose facile, car le succès des activités en dépend....

Grande entreprise, les étapes pour un séminaire réussi

De la TPE à la GE, il est nécessaire de dire merci à ses collaborateurs. Pour cela, laissez-vous...