Qui est Yassine Yakouti ?

GuideQui est Yassine Yakouti ?

Date:

Avocat brillant issu d’un milieu ouvrier précaire, Yassine Yakouti est un homme de principes, qui tient à mettre sa prestigieuse position et ses compétences au service de ses valeurs. C’est pour cela qu’il choisit de défendre des personnes comme lui, issues de la diversité.

L’avocat se fait également un nom en défendant des personnes luttant contre des forces au-dessus d’elles, comme la célèbre affaire des employés d’Ikéa qui se faisaient espionner par leur direction, ou encore des personnes qu’aucun avocat n’aurait voulu défendre, comme le rappeur Kaaris lors de son altercation avec booba à l’aéroport d’Orly.

Voici un portrait du désormais membre du Conseil de l’Ordre des avocats et véritable fan du travail de Jacques Vergès : l’avocat qui a soif de justice, Yassine Yakouti.

Biographie de Yassine Yakouti

Né au début des années 80, Yassine Yakouti vit dans un milieu ouvrier, situé dans les Hauts-de-Seine, plus précisément à Antony. Lorsqu’il arrive au barreau de Paris, il se retrouve forcé de s’adapter à des codes socio-culturels extrêmement différents des siens, contrairement à la plupart de ses confrères avocats. Grâce à son talent et à ses capacités d’adaptation hors normes, il parvient malgré tout à s’intégrer et à se fondre totalement dans un mode pourtant très différent de tout ce qu’il connaît.

Obligé de travailler en même temps qu’il fait ses études, il prend un petit travail de chauffeur-livreur. Son travail acharné porte ses fruits, puisqu’il parvient finalement à obtenir son master de droit à l’université de Paris Sud, avec une spécialisation en droit des affaires. Grâce à un double cursus dans une école de Commerce, il obtient également deux autres diplômes dans la foulée.

Alors qu’il n’est qu’un jeune avocat, Yassine Yakouti participe et se voit primé au concours d’éloquence organisé par la conférence du stage, qui est une vieille institution, datant de deux siècles environ. Grâce à sa réussite, il devient alors le secrétaire de la conférence, ce qui fait que de nombreuses portes s’ouvrent à lui. Grâce à sa position, il peut maintenant lutter directement pour la justice et contre les inégalités entre les personnes comme lui, n’ayant aucun réseau d’influence et les jeunes issus de bonnes familles.

Il parvient ainsi à se frotter directement à l’élite du barreau de Paris. Grâce au réseau d’influence qu’il met en place autour de lui, il va se retrouver à pouvoir se charger d’affaires avec de plus en plus d’importance et commencera à se faire connaître du grand public. D’abord spécialiste en fusion-acquisition, il finira par s’orienter plus en direction du droit pénal.

En 2011, fort de ses succès et convaincu par ses réussites et son talent, Yassine Yakouti décide d’ouvrir son propre cabinet d’avocat, dont le but premier sera d’aider les jeunes issus de la diversité, comme lui-même. Cela lui permet de travailler pour la justice avec un grand J, une valeur qui lui est extrêmement chère. Il continuera ainsi à se faire connaître en défendant des personnes extrêmement célèbres, comme Kaaris, ou en intervenant sur des cas très fortement médiatisés.

En 2020, il se retrouve finalement élu au conseil de l’ordre, une position prestigieuse pour laquelle il se donne pour mot d’ordre d’amener expérience, dynamisme, jeunesse ainsi que force de travail aux institutions.

Quand il parle de sa réussite, Yassine Yakouti confie s’être donné les moyens de réussir et avoir grandement suivi son modèle : Jacques Vergès. Ce dernier, ayant acquis le triste titre d’avocat de la terreur pour s’être occupé de la défense de criminels de guerre, avait pour crédo que chaque personne avait le droit à un avocat, même celles que personne ne voulait défendre. C’est dans cet esprit de justice que Yassine Yakouti travaille également.

Yassine Yakouti : Ses plus grandes affaires.

Au cours de sa carrière, Yassine Yakouti a défendu de nombreuses causes et il a toujours fait de son mieux pour se placer du côté des opprimés ou pour prendre des clients que d’aucuns auraient jugés « indéfendable », se montrant ainsi fidèle au travail de son modèle Jacques Vergès.

Parmi les affaires qui l’ont mis sur le devant de la scène médiatique, on peut notamment citer :

  • Dans l’affaire de la bagarre entre Booba et Kaaris, il choisit de défendre le dernier. Portée sur le devant de la scène médiatique, cette triste affaire ressort sans gagnant. En effet, les deux rappeurs se retrouvent condamnés à dix-huit mois de prison avec sursis et doivent payer 50000 euros d’amende pour réparer les dégâts causés par leurs frasques. En 2020, l’avocat interviendra une nouvelle fois en faveur de Kaaris, lorsque ce dernier se bat à Cannes à cause d’une histoire de priorité routière.
  • C’est lui qui défend les employés d’Ikéa lors du procès contre leurs dirigeants, qui les espionnaient. Lors de cette affaire, il fait montre de ses talents et de son goût pour la justice et parvient à donner la victoire à ses clients. Deux millions d’euros d’amende seront ainsi requis par la justice française contre l’entreprise suédoise et un an de prison ferme sera requis contre son ex-PDG. Une quinzaine de cadres accusés ont vu des pannes variées être requises contre eux.
  • Il défend depuis 2017 le député de la république en marche M’Jid El Guerrab, reconnu coupable d’agression contre un socialiste : Boris Faure. Ce dernier aurait reçu deux coups de casque sur le crâne, finissant ainsi aux urgences. Bien que l’accusé ait reconnu les actes, il les justifie par un harcèlement et de nombreuses insultes racistes de la part du socialiste. Il n’aurait agi qu’une fois poussé à bout. Lors de son procès, renvoyé en avril 2022, M’Jid El Guerrab risque jusqu’à trois ans de prison et 45000 euros d’amende.
  • En 2019, il prend la défense des frères Ferman, un duo de présumés dealers opérant à Dreux et accusé d’alimenter tout le réseau de drogue de Bretagne. L’avocat se fera remarquer lors du procès en quittant la salle d’audience pour protester contre des écoutes menées contre lui alors qu’il discutait de l’affaire avec l’un des frères. Il réussira à obtenir pour ses clients une relaxe partielle, mais regrettera fortement que la cour ne soit pas aller jusqu’au bout de sa logique en condamnant malgré tout deux personnes innocentes.
  • En 2020, il sera spécialement envoyé par le conseil de l’ordre pour soutenir une de ses consœurs, Samia Maktouf, représentante de l’une des nombreuses victimes de l’attentat de l’Hyper Cacher. L’avocate s’étant retrouvée ciblée par des menaces de mort. C’est pourquoi Yassine Yakouti aura pour rôle de lui montrer le soutien du conseil de l’ordre.
  • S’inspirant toujours de son modèle, le grand Jacques Vergès, il se trouve être en lien avec plusieurs figures du grand banditisme, qu’il représente devant la loi. Cela ne va pas à l’encontre de ses idéaux de justice : il pense simplement que chaque personne a  le droit d’être défendue. Au cours de sa carrière, il se charge également de défendre des syndicats.

Découvrez le CV de Yassine Yakouti : https://www.yassine-yakouti.fr/ 

 et ici : https://viadeo.journaldunet.com/p/yassine-yakouti-yassine-yakouti-7978266 

spot_img
spot_img

A lire aussi

Guide, quelques raisons qui font que les SMS sont préférés aux e-mails

Les SMS sont lus en moins de trois minutes, alors qu'il faut une moyenne de 90 minutes pour...

Automobile : comment éviter les pannes subites ?

Les modèles de voitures se multiplient aujourd’hui sur le marché. Toutefois, certains sont plus performants que d’autres, mais...

Montres Calvin Klein : les meilleurs modèles de montres pour hommes et femmes

Dans cette revue, nous examinerons les meilleures montres Calvin Klein et prouverons qu'il existe des marques de mode...

Qu’est ce qu’un Webzine ? : Magazine en ligne ou magazine sur Internet

Un webzine est un magazine en ligne qui se concentre généralement sur un sujet ou une niche particulière. De...