N26 : la licorne allemande de la néo-banque : sous le vent de l’enthousiasme et des critiques ?

InternationalN26 : la licorne allemande de la néo-banque : sous le vent de l’enthousiasme...

Date:

N26, c’est la FinTech berlinoise qui a révolutionné le monde de la banque en ligne en Europe.

Crée en 2013, elle a su lever des fonds spectaculaires d’année en année jusqu’à atteindre une valorisation de 9 milliards de dollars en 2022. Venant flirter sur les terres françaises, cette néo-banque est celle qui a fait du tort aux groupes bancaires traditionnels ainsi qu’à la banque en ligne ING.

S’appuyant sur une logique marketing et financière implacable, on vous explique comment cette solution de paiement est devenue un incontournable jusqu’à aujourd’hui.

D’où N26 jouit d’un succès dans le monde de la FinTech européenne

Un petit point d’éclaircissement pour vous dire que N26 est tout sauf un établissement bancaire. C’est une néo-banque à la pointe qui propose des solutions de comptes et de paiements et non des produits financiers de son propre chef. Son succès, elle le doit avant tout aux mécontentements des usagers des banques qui paient trop cher.

En effet, avec la crise, quand on se rend compte que les frais bancaires pour loger votre argent peuvent monter à 300 euros par an, on sent vite l’injustice vous envahir. La baisse du pouvoir d’achat, N26 en a fait comme une majorité de licorne une opportunité économique pour émerger sur le marché des paiements mobiles

Quoi de plus fabuleux ! Quelques clics, un peu d’argent posé et bingo, le tour est joué. Le rêve de la néo-banque, c’est idéal quand tout va bien comme sur des roulettes. Pourquoi payer pour son propre argent ? C’est un peu cette logique injuste que N26 est venue rompre.

Les groupes bancaires traditionnels sont devenus chers pour les particuliers. La puissance de leurs succès, les néo-banques le doivent à la quasi-gratuité de leurs services.  D’ailleurs, même les riches sont sensibles à cette problématique pour gagner encore plus d’argent.

N26 : Levée de fonds et conquête des marchés européens en moins d’une décennie d’existence

La licorne allemande se définit à l’heure actuelle par le slogan « Mobile Bank ». Pas besoin de se rendre en guichet pour gérer son argent tant que le compte est approvisionné.

Ce nouveau mode de paiement se rapproche d’ailleurs de ce que la banque en ligne « Boursorama » narrait dans son slogan : « Ma propre banque c’est Moi ». La quasi-gratuité des services qui reposent aussi sur des approvisionnements réguliers arrange tout le monde.

D’où la possibilité pour le groupe allemand de pouvoir multiplier les marchés et s’adapter à la contrainte client à laquelle ne répond plus la banque traditionnelle.

La philosophie d’une néo-banque, ça fait dans le cash, pas dans le social

C’est l’idée que beaucoup de clients n’ont pas compris. La néo-banque offre des solutions de paiements et non des produits financiers même si elle peut former des partenariats avec des organismes de crédits. Sa réussite, elle la doit aux dépôts d’argent de ses clients qui lui permettent de créer de la richesse.

Lorsque les investissements ne sont pas assez conséquents, la levée de fonds devient aussi essentielle pour créer des services d’autant plus intéressants. Avec 200 000 clients en France, N26 devient la néo-banque des gens qui gèrent leurs finances en dehors des crédits ou qui épargne sur ses comptes. Un avantage qui permet d’avoir des liquidités tout en faisant tourner un minimum les comptes.

Aujourd’hui la licorne de la FinTech européenne s’est offert un vrai marché en Allemagne et dans les pays du Bénélux. Tout en continuant à avancer, le groupe annonce être très rentable et non au bord du gouffre comme certains pouvait le prétendre en début d’année 2022.

Le mystère des fermetures de compte de façon unilatérale : tempête et secousse en 2022

L’année 2022 a été l’année de la critique pour la licorne allemande sur le sol français. Un collectif de défense pour les clients dans l’impossibilité de retirer leur argent ou ayant leur compte gelé a même vu le jour.

La néo-banque se défend de procéder à des vérifications concernant l’approvisionnement suspect des fonds dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent. Répondant d’abord de la Loi allemande en vertu du lieu de son siège social, certains comptes bloqués ne peuvent être utilisé par certains clients.

Le ton monte vite à partir de janvier 2022 par la création de collectif de défense en France dû au manque de réaction et de l’indisponibilité du service client N26. En avril 2022, la néo-banque répond pour les comptes non concernés par des procédures par la voie du bug informatique. Une réponse qui a du mal à être digéré par les 1000 clients touchés.

Hormis ce pépin tout de même grave, la licorne française reste un groupe d’avenir au cœur de la FinTech européenne.

Autres articles

spot_img
spot_img

A lire aussi

Qui sont les plus gros employeurs au Luxembourg 2022 ?

Un employeur au Luxembourg a un certain nombre d'obligations, dont les suivantes : - Fournir un environnement de...

Zoom sur la production de riz et les principaux exportateurs de riz dans le monde en 2022

La désorganisation des marchés et la crise économique qui surgit des conflits mondiaux sont littéralement en train de...

Production et exportation de maïs dans le monde : focus sur la céréale la plus produite

Crise et insécurité alimentaire joue sur la production et les échanges dans le monde. Le maïs, ce n’est...

Les plus gros exportateurs de viande bovine dans le monde en 2022

Après notre article sur les producteurs et exportateurs de blé dans le monde qui mérite une attention particulière...